Présentation et histoire de la commune

Présentation de la commune

Vous souhaitez découvrir ce qui constitue le patrimoine principal de Grandris : ses paysages qui mêlent crêtes, vallons, forêts, prés….

Le village vous propose ses circuits de randonnées dont une carte figure sur la Nouvelle Place ou Place des Platanes. Les parcours VTT, circuits cyclo, et rando comprenant le dénivelé détaillé ainsi que leur durée, sont en vente à l’Office de Tourisme de la Haute Vallée d’Azergues.

En vous promenant dans le bourg, vous remarquerez quelques bâtiments qui semblent surdimensionnés pour un village : église, anciennes usines. C’est que la population y a été beaucoup plus importante : en 1856 Grandris comptait 2332 habitants, essentiellement dans les hameaux
(Gondras 130 h, les Ygauds le Brûlé 140h …) pour seulement 950 h dans le bourg.

Des découvertes, balades et randonnées en perspective…

L’aire de Loisirs est un lieu apprécié de toutes les générations, de plus il offre un point de vue panoramique. Vous pourrez voir la stèle érigée par Adrien MENEAU, sculpteur à la tronçonneuse originaire du Jura, en mémoire des bûcherons victimes des suites de la tempête de décembre 1999. Plusieurs lieux du village vous permettront lors d’une balade, d’admirer les paysages verdoyants, vallonnés, naturels et préservés, dont voiçi certains : devant l’Odyssée, depuis la Rue de l’Hôpital, Le Plat Marsan, « La Rivière » lieu-dit situé au bord du Ris…

Quelques éléments complémentaires sur Grandris:

  • Population : 1 222 habitants (recensement 2007), depuis 1999 la population a augmenté de 189 habitants soit une progression de 18.3 %
  • Superficie : 1 421 ha dont 1/3 de propriétés bâties, 1/3 de forêts et 1/3 de terres cultivées
  • Altitude : 360 mètres à la Folletière jusqu’à 740 mètres à la Terre aux pies. Depuis les points culminants on peut apprécier de splendides points de vue du territoire communal et voisin.

La mairie, restaurée en 2008, intègre pleinement les finalités du développement durable et les met en action de manière concrète : accès de plain-pied, parking vélos, installation d’une chaudière plaquettes bois, double vitrage, isolation.

Histoire du village

Le nom du village a pour origine le Ris, nom d’un des ruisseaux qui le traversent, le plus important ayant été qualifié de grand. L’orthographe ancienne était Grand Ris (on trouve également Grand Rys et Grand Riz).

Depuis le début du 19ème siècle Grandris a été un centre important de trois industries, le tissage auquel s’est ajoutée la teinturerie (on a trouvé encore récemment dans une cave des bacs ayant servi aux bains de teinture). Puis au début du 20ème siècle la confection a supplanté le tissage. Jusque dans les années 50 la confection employait environ 300 grandrisiens et surtout grandrisiennes, soit à domicile, soit en atelier.

Vous remarquerez aussi quelques lieux particuliers liés à l’histoire du village :

  • l’ancienne prison, derrière une porte de fer sous le mur de l’église
  • la Mairie, école religieuse au début du 20 ème siècle, lieu d’hébergement de prisonniers allemands qui, après la dernière guerre ont travaillé à la construction de la place des platanes
  • l’école publique, beau bâtiment de pierre construit en 1890
  • la Chapelle du Calvaire érigée en 1872 par des rescapés grandrisiens de la guerre de 1870 et l’hôpital

L‘histoire de l’hôpital mérite quelques mots. Un premier hôpital a été installé rue Grange Bourdon en 1882 suite à un legs fait par Mme Abranches née à Gondras en 1812. Placée à Lyon comme bonne dans une famille qui lui paie des cours de chant, elle devient une cantatrice célèbre. Attachée à Grandris, elle lègue en 1872 des terrains et une maison à la commune, charge à elle d’y installer un hospice, ce qui est fait, 2 lits, puis 8. Mais les bâtiments se révèlent vite exigus, insalubres. Un projet de transfert est étudié sur les terrains attenants, trop onéreux. En 1904 suite à la loi sur les congrégations, les religieuses installées dans un petit couvent quittent Grandris, le couvent est à vendre, la commune l’acquiert et après beaucoup de recherches de ressources (subventions, loteries….) l’Hôpital quitte la rue Grange Bourdon pour son emplacement actuel.

Si vous souhaitez poursuivre cette promenade dans le passé vous pouvez emprunter à la médiathèque “Histoire de Grandris”de l’Abbé Comby et “Chronique de Grandris” de Henri Durillon, ou contacter le bureau des archives à la Mairie.